Le téléphone sans fil diffère du téléphone ordinaire, en ce que, dans le premier cas, la transmission se fait par le biais des signaux radio qui sont propagés dans l'air, alors que le téléphone ordinaire utilise pour ce faire des fils et des câbles.

Le système type qui sert à la transmission des signaux radio est constitué de transmetteurs et de récepteurs, lesquels sont tous deux munis d'antennes qui émettent (transmettent) ou captent (reçoivent) des ondes radio. L'antenne d'un émetteur radio émet des ondes électromagnétiques à l'intérieur de la gamme précise de fréquences qui lui a été attribuée; ces signaux contiennent des informations particulières, comme des sons ou des images. Le récepteur ne produit pas d'ondes radioélectriques ou électromagnétiques, mais sert à capter et à traduire les signaux radio d'un type particulier.
L'antenne d'un transmetteur émet des champs électromagnétiques dans la gamme précise des fréquences qui lui ont été attribuées, et ces signaux contiennent des informations particulières comme le son ou les images.

Ces informations sont codées dans les ondes radio de diverses façons. Par exemple, dans le système de diffusion MA (à modulation d'amplitudes), l'amplitude du signal répond aux variations dans la force et l'intensité du son, tandis que dans le système de diffusion MF (modulation de fréquences), le signal sonore influe sur la fréquence des ondes radio.
Le rayonnement électromagnétique à onde porteuse de haute fréquence (p. ex., onde radio) et à modulation des fréquences extrêmement faibles (ELF) équivaut à une modulation d'amplitude [p. ex., systèmes de téléphonie mobile à accès multiples par répartition dans le temps (AMRT)].

La modulation peut également être pulsée lorsque l'onde porteuse est ouverte et fermée au rythme très rapide d'environ 100 pulsations par seconde (p. ex., systèmes de téléphonie mobile GSM), alors que le rayonnement à onde continue ou entretenue est essentiellement généré à une fréquence unique (p. ex., systèmes de téléphonie mobile analogues). Les systèmes numériques transmettent l'information par rafales, introduisant ainsi une modulation d'amplitude sur l'onde porteuse. Les systèmes téléphoniques analogues utilisent en général la modulation de fréquences à bande étroite, ce qui cause des variations de phase dans l'onde porteuse avec très peu de variations d'amplitude. Les systèmes numériques, à cause de l'exactitude beaucoup plus grande de leur transmission, remplacent graduellement les systèmes analogues.

Les réseaux de télécommunications cellulaires analogiques fonctionnent à des fréquences de 800 et 900 mégahertz (MHz), ce qui est légèrement supérieur aux fréquences des canaux de télédiffusion UHF (canaux 14 à 67; 470 à 806 MHz). Les systèmes analogiques sont utilisés dans le monde entier, mais ils sont peu à peu remplacés par des systèmes numériques.

La première génération de téléphones sans fil a été introduite en Europe en 1981 et aux États-Unis, en 1983. Il s’agissait d’appareils analogiques qui fonctionnaient à une fréquence de 800 et 900 MHz. Depuis le début des années 1990, on assiste au remplacement graduel des téléphones analogiques par des systèmes numériques de la deuxième génération. Certains systèmes numériques, dont le Global System for Mobile Communications (GSM), fonctionnent à une fréquence comprise entre 800 et 1 000 MHz. Le GSM fonctionne également à 1 800 MHz, comme le service de communications personnelles (PCS).

Une troisième génération de systèmes de télécommunications mobiles sera introduite au cours des prochaines années et utilisera les bandes de fréquence comprises entre 1 885 et 2 010 MHz et entre 2 100 et 2 200 MHz. En Europe, cette technologie est désignée système universel de télécommunications mobiles ou système UMTS et, à l’échelle mondiale, on parle de télécommunications mobiles internationales 2000 ou IMT-2000. D’autres systèmes qui utiliseront des fréquences encore plus élevées sont également prévus. The services associated with 3G enable the transfer not only of voice data but also nonvoice data, for instance email or instant messaging.

Another expanding area of wireless communication is WiFi (Wireless Fidelity), which is any type of wireless technology that supports local, over-the-air computer communication via a wireless lcaol area network (WLAN). Usually the transmission frequency is about 2.4 GHz. "WiMAX" is a long-range version of WiFi. "Bluetooth is a term used for digital wireless communication among personal-computer-associated devices - i.e. "digital enhanced cordless telecommunication" between laptops, personal computers, personal digital assistants, cell phones, printers, digital cameras, etc. (Valberg et al., 2007).

Pour plus amples informations:
Independent Expert Group on Mobile Phones. Mobile Phones and Health. 2000. www.iegmp.org.uk

Kundi M (2004): Mobile phone use and cancer. Occup Environ Med 61:560-570.

Valberg PA, van Deventer TE, Repacholi M (2007): Workgroup report: base stations and wireless networks - radiofrequency (RF) exposures and health consequences. Environ Health Perspect 115:416-424. 

Roy CR, Martin LJ (2007): A comparison of important international and national standards for limiting exposure to EMF including the scientific rationale. Health Phys 92:635-641.

Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations